LYRIC / PARODDI / PARULLE / CANTI

Le simple fait de travailler la terre et d’élever des animaux pour nourrir sa famille était autrefois une nécessité vitale.
Aujourd’hui il est devenu un acte de résistance dans une société en proie aux dérives et à l’individualisme.
Cette chanson est un clin d’oeil à une vie paysanne de défense de la terre que
beaucoup tentent d’effacer.

Ùn sintiti addittà è fiscà pà « l’Acquatedda »
Impiaghjani i pastori, vaghjimu hè in culori

à u tagliu di prati viaghjani infilarati
Pari un fattu naturali tali l’acqua indi canali

Quantu paghjoli caghjati in versi impruvisati
Intrunendu i casetti di paghjelli o terzetti

Tanti sonnii è pinsati firmani inchjudati
In li monti è i piani, da « i Lotti » à « Alisgiani »

L’amichi è i parenti volini essa prisenti
Pà curà l’animali da «·i poghji-» à « i Vignali »

« Salascacci » e « Arbaghjulinchi » avà torrani piaghjinchi
Cù a gioia è stanchezza ani da cantà a beddezza

Di i tinteni a matina Spinta a stedda matutina
Sittembri hè a staghjoni pà vultà in « Bulachjoni »

Middi pecuri laziosi ritrovani i so chjosi
Mentri chi à ghjenti spera d’essa à tempu à a filiera

Incù bisognu è amori pà sta vita di valori
Si ricumicia l ‘annata In ssa piaghja tant’amata

Micaelli Robert


Accumudatu by

Cyril Gutierrez

SPARTE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *