LYRIC / PARODDI / PARULLE / CANTI

Les peuples ont de la mémoire. Le peuple corse comme les autres. En 1774, la tragédie se noue dans le Niolu. Les troupes du roi de France arrêtent et torturent des patriotes dont un adolescent de 15 ans.
Ce moment douloureux de notre histoire ne laisse ici personne indifférent bien que 2 siècles se soient écoulés.

Sè vo ghjunghjite in Niolu
Ci vidarete un cunventu
Di u tempu lu tagliolu
Un ci n’hà sguassatu pientu
Eranu una sessantina
Chjosi in pettu à u spaventu.

Dopu stati straziati
Da i boia o chi macellu
Parechji funu impiccati
Ci n’era unu zitellu
L’anu tuttu sfragellatu
E di rota è di cultellu.

Oghje chi hè oghje in Corscia
Fateci casu una cria
Si pate sempre l’angoscia
Intesu di Marcu Maria
Era quessu lu so nome
Mancu quindeci anni avia.

Sè vo ghjunghjite in Niolu
Ci vidarete un cunventu
A brama d’ogni figliolu
A ci dice ancu u ventu
Libertà libertà sempre
Dopu à tamantu spaventu.

Ghjuvanteramu Rocchi \ Ghjuvan’Claudiu Acquaviva
A Filetta.


Accumudatu by

Cyril Gutierrez

SPARTE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VIDEO