LYRIC / PARODDI / PARULLE / CANTI

Sò di quelle vuciate
I ghjorni di tribbiera
È di quelle impruvisate
Quand’era tempu di fiera

Di la gioia zitellina
È li balli indiavulati
È u saltu di a spiscina
È li basgi arrubbati

Mi vene u dulore in pettu
Quandu s’affacca l’inguernu
Eiu ùn possu stammi chetu
Quandu t’aspettu in darnu

Soga lu monde mudernu
T’apre tanti orizonti
Ùn la manda à caternu
L’acqua di li sacrifonti

Veni è fatti un’arretta
Femuci una raggiunata
Chì a vita chì t’aspetta
Vogliu falla furtunata

Tandu piglierai e strade
Chì ti feranu ingrandà
Ma teni à mente e to radiche
È pò lasciami sperà
È pò lasciami sperà.

Henri Olmeta / Fabrice Andreani

Testi tradutti / Paroles traduites

Laisse-moi y croire

Je suis issu de ces voix
Clamées les jours de battage
De ces vers improvisés
Qui résonnaient les jours de fêtes

De la joie enfantine
Et de pas endiablés
Du ruissellement des cascades
Et de baisers volés

La tristesse me transperce le coeur
Dès que survient l’hiver
Et je me révolte et m’agite
Lorsque je t'attends en vain

Certes le monde aujourd'hui
T’offre mille horizons
Mais ne bannis pas de ta mémoire
Le socle de ton existence

Alors viens me retrouver
J'ai tant de choses à te dire
Car je veux que ta vie
Soit belle à en frémir

Et puis tu t’en iras,
Tu apprendras de tes voyages
Mais n'oublie jamais tes racines
Laisse-moi y croire
Laisse-moi y croire.

Accumudatu by

Cyril Gutierrez

SPARTE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.